Revivez la vie de la municipalité de Ploumagoar, racontée par les élus de la « Gauche Unie » à travers quelques épisodes de débat.

Démarrons cette série par l’année 2010 qui voit Bernard HAMON, nouveau Maire, afficher les priorités de sa majorité :

«La vitalité d’un centre exige une volonté affirmée et une énergie ciblée.»
Bernard Hamon
nouveau maire 2010

Il convient de reconnaître que la majorité n’a trouvé ni la volonté ni l’énergie pour assurer la vitalité de notre cœur de bourg.

On ne peut pas à la fois encourager les installations commerciales en périphérie et regretter la désertification du centre-bourg.

Dix ans plus tard, le chantier est important.

 

«La révision du Plan Local d’Urbanisme sera menée, 60 hectares de réserves constructibles existent.»
Bernard Hamon
nouveau maire 2010

Les différentes procédures engagées auprès du tribunal administratif ont eu raison du Plan Local d’Urbanisme.

Incapable de remettre un dossier conforme, nous devons compter en 2020 sur l’agglomération pour rétablir un plan d’urbanisme.

La construction de l’école maternelle

Ce projet a rassemblé l’ensemble des élus de notre commune et il s’agit d’une belle réalisation répondant aux attentes des familles de Ploumagoar ; il figurait d’ailleurs dans les promesses de campagne des différents candidats en 2008.

Nous pouvons cependant regretter certaines approximations financières avec l’oubli du coût du toit végétalisé nécessitant un prêt beaucoup plus important et nous aurons l’occasion d’y revenir.

La sécurisation de certaines voies d’accès au bourg

Le sujet des voies douces fait l’objet de vives discussions depuis de nombreuses années, la réalisation de la voie nouvelle qui relie le quartier de Runanvizit ( par la rue de Roglazou ) au cœur de bourg, aux écoles et aux équipements sportifs lors du mandat 2001-2008 sans intégrer de pistes cyclables distingue une sensibilité différente à ce sujet. En 2020, seule la route de Corlay offre un aménagement adapté.

« La culture est chez nous et doit rester chez nous »
Bernard Hamon et la majorité
2010

2010 est également l’année ou les conseils municipaux sont invités à se prononcer sur les mutualisations possibles avec nos communes voisines ;
malgré notre argumentation le groupe de la majorité s’oppose :

 

  • ♦  A la mise en commun des équipements sportifs et leur maintenance.
  •  
  • ♦ Au partage de la compétence « culture » et l’encouragement à l’enseignement des pratiques artistiques et culturelles d’intérêt communautaire ( exemple de l’école de musique ).
  •  
  • ♦ La majorité affirme même que la « culture est chez nous et doit rester chez nous ».
  •  
  • ♦  A la mise en place d’un centre de loisirs d’intérêt communautaire afin d’offrir une solution d’accueil à un maximum d’enfants.
  •  
 
  • Nous verrons tout au long de la décennie qui suivra que cette position conservatrice n’aura pas été sans conséquences.
 

[A suivre…]

 
 

lire les autres épisodes de la série

Découvrez les candidats

Découvrez les membres de la liste : 15 femmes et 16 hommes aux compétences diverses et complémentaires, issues de tous les secteurs de la commune »

Rejoignez le comité de soutien

Affichez votre soutien à la liste et relayez les projets de Ploumagoar en commun
Consultez la liste des soutiens

Contactez-nous

Envoyez-nous un message,
faites vos propositions pour Ploumagoar, posez nous vos questions