Merci !

Chers Ploumagoariens, chères Ploumagoariennes,

Au lendemain d’un premier tour d’élections municipales qui s’est déroulé dans des conditions exceptionnelles et où vous nous avez placés seconds dans les suffrages, il est important pour nous de vous remercier.

Vous remercier pour cette belle campagne,
pour votre accueil, pour vos observations et pour vos commentaires, pour tous ces moments d’échanges que nous avons partagés et pour la confiance que vous nous avez accordée.

Nous demandons naturellement à la mairie de prendre les mesures qui relèvent de son pouvoir de police :
– relayer les consignes relatives au confinement et aux déplacements possibles (affichage, site internet,
renseignements en mairie, etc)
– veiller via le CCAS aux personnes isolées et fragiles qui se signaleraient en mairie

Nous souhaitons aussi que cette crise sanitaire fasse prendre conscience aux autorités de garder et de renforcer les services publics qui sont aujourd’hui en première ligne et qui nous prouvent leur nécessité en temps de crise.

En ces temps difficiles, nous souhaitons le meilleur pour vous et pour vos proches, et nous vous informons que pour quelque temps nous suspendons notre campagne.

En vous assurant de notre total engagement pour la commune
Nous vous disons à bientôt

Hervé CHEVALIER s’engage à écouter et à répondre aux citoyens de la commune

[Photo] Hervé Chevalier ● Tête de liste Ploumagoar en commun
Hervé Chevalier ● Tête de liste Ploumagoar en commun

Hervé CHEVALIER l’a annoncé ce jeudi soir lors de la réunion publique PLOUMAGOAR en commun :

« élus, nous organiserons un secrétariat des usagers qui tracera et assurera qu’une réponse soit apportée à toutes les doléances, les demandes exprimées par les habitants de notre commune confrontés à une difficulté et sollicitant les élus et/ou services de la commune ».

C’est notre réponse aux nombreuses remarques, entendues ces dernières semaines pendant la campagne des municipales, de la part citoyens agacés par l’absence et l’ignorance des élus de la majorité actuelle.

Parcourir la commune de Croix Prigent à Locmaria (en passant par Coz Forn)

Aujourd’hui 3ème déambulation dans notre commune. Cette fois nous avons quitté le bourg et ses lotissements pour nous rendre sur nos routes de campagne. Nous avons donc pris la direction de Croix Prigent, un détour par le village de Coz Forn puis route de Locmaria où nous avons été surpris de constater la dégradation importante de cette chaussée et du manque d’entretien de ses fossés.

[photo] Hélène Le Garff municipales 2020 ploumagoar liste Ploumagoar en commun
Hélène Le Garff Canditate

Mais aujourd’hui notre objectif n’était pas que  la voirie donc nous avons poursuivi notre chemin.Lors de nos déambulations précédentes nous nous étions interrogés sur la sécurité de nos enfants à la sortie des écoles élémentaire et maternelle du bourg. Aussi nous voulions constater par nous même comment se passe la sortie de l’école à croix prigent.

Un 1er arrêt au carrefour, que de marquage au sol entre les anciens et les nouveaux nous avons du mal à comprendre qui est prioritaire et comment aborder ce carrefour.

Un peu plus loin il nous a fallu prendre quelques précautions bien nous aligner sur le bas côté car les limitations de vitesse ne semblent pas respecter au vu du panneau pédagogique qui ne faisait que clignoter à l’arrivée des voitures.
Tout cela nous semble risqué pour nos enfants qui seraient susceptibles de se rendre seul à l’école,et cela malgré une chaussée suffisamment large et donc utilisable par différents utilisateurs (vélo, piéton et voiture )
Le mauvais positionnement des panneaux pourrait être à l’origine du non respect des limitations de vitesse !!!

Parcourir la commune de Cadolan à Poul Ranet.

Les membres de «Ploumagoar en commun» ont décidé de faire les parcours usuels et quotidiens des habitants pour mieux comprendre les problématiques, les aménagements à améliorer, les besoins réels des riverains.

Après avoir été de Locmaria au groupe scolaire, la deuxième déambulation des candidats les a menés de Cadolan à Poul Ranet. Guillaume dresse un rapide compte rendu de cette après midi.

[photo] Guillaume Bâtard ● Candidat sur la liste Ploumagoar en commun
Guillaume Bâtard candidat

Pour la deuxième édition de nos déambulations, l’équipe s’est donnée pour ambition de rechercher des manques en termes de cohésion et de lien intergénérationnel. Depuis trop longtemps la commune n’a su apporter des lieux qui puissent être propices aux rencontres, aux échanges mais aussi à la convivialité. Nous n’imaginons pas baser l’action publique uniquement sur des bâtiments institutionnels.
Ploumagoar en commun partage l’idée que nous devons proposer des espaces au sein des quartiers, au plus proche des habitants. Les riverains sont les seuls à savoir ce qui peut être utile pour leur quotidien et c’est à nous élus de les accompagner.

 

à Cadolan de l’espace a se réapproprier pour les habitants

Nous nous sommes rendus dans un premier temps à Cadolan. Un quartier pavillonnaire de la commune,  imaginé à une époque où l’urbanisation faisait la part belle à la voiture, de larges voies et des stationnements avantageux… Néanmoins ce quartier bénéficie d’un accès direct à la vallée. Mais au-delà de cet espace, il y a également un petit parc discret et paisible à l’arrière des habitations. L’avis fut unanime, nous étions face à un grand potentiel pour pouvoir proposer tant de choses en concertation avec les riverains : Nous imaginons des jeux pour enfants, répondant à la l’évolution des habitants , et bien d’autres projets…

De la rue des Glénans jusqu’aux salles associatives

Nous nous sommes ensuite rendus à l’espace vert entre la rue des Glénans et les équipements sportifs du bourg. Nous n’avons pas pu cacher notre désarroi face à la vétusté des jeux et du parcours sportif (qui n’en a plus que le nom)… Mais une fois de plus, il y a matière à travailler avec les habitants. Travailler sur l’accessibilité du lieu, son usage et surtout son rôle pour le quartier. Il est aisé d’entrevoir la possibilité d’y installer un véritable espace pour les familles.

Notre deuxième déambulation sous le thème des lieux à partager et source d’échange, ne pouvait passer outre les locaux associatifs à l’arrière de la maire. Triste constat que de proposer des salles inadaptés (accès, isolation, état dégradé des salles). Des années de promesses et aucune action…. Il ne s’agit pas là d’une réflexion à avoir à l’échelle du bourg mais plus de l’ensemble de la commune et du monde associatif.

 

La Friche verte entre le boulodrome et Poul Ranet, un espace pour favoriser la convivialité.

Notre parcours c’est achevé par la « friche verte » entre Poul Ranet et le boulodrome. Ce lieu ne propose que Des passerelles … Ne peut-on pas le réinvestir, l’arborer, l’offrir pour les riverains ? Une zone humide ne veut pas dire sanctuaire. La seule mise en place d’espace de détente avec un barbecue collectif permettrait de redonner vie à cette « zone ».
De nouveau, les rencontres et les discutions avec les riverains nous ont galvanisé dans notre ambition d’apporter du lien et ce sans renfort de grand projet onéreux et répondant à des attentes partisanes.
Souvent les choses simples ne sont pas les plus évidentes, néanmoins lorsque l’on sait écouter elles permettent de faire tant de chose.

 

Parcourir la ville pour comprendre le quotidien des Ploumagoariennes et des Ploumagoariens.

Les membres de «Ploumagoar en commun» ont décidé de faire les parcours usuels et quotidiens des habitants pour mieux comprendre les problématiques, les aménagements à améliorer, les besoins réels des riverains. Guillaume Bâtard nous présente la dernière déambulation des candidats.

[photo] Guillaume Bâtard ● Candidat sur la liste Ploumagoar en commun
Guillaume Bâtard candidat

Les membres de la liste ont choisi de mettre en place des « déambulations ». Il s’agit de faire les parcours usuels et quotidiens des habitants. Nous n’avons pas la prétention de tout connaître sur tout. Il nous faut prendre le temps de nous arrêter devant les problématiques, les aménagements à améliorer, les besoins réels des riverains. Par la même occasion, nous aurons l’opportunité de rencontrer et d’écouter les habitants chez eux, dans leur rue, au cours de leur parcours de tous les jours.

 

Sur le cheminement qui va de Locmaria au Bourg

Pour la première déambulation nous avons parcouru par le cheminement qui va de Locmaria au Bourg. Force est de constater que les aménagements mis en place sont minimes et à refaire. Des potelets en bois jalonnent la route pour indiquer l’espace dédié aux piétons. Pourtant, des trous, des poteaux et des ornières sont constatés tout au long du chemin, ce qui le rend impraticable au quotidien et inadapté notamment aux personnes âgées.

Par ailleurs qu’en est-il des cyclistes ? Pour ce qui est de la circulation automobile, le groupe a pu constater deux passages où il serait bon de réduire la vitesse pour pouvoir garantir plus de sécurité pour les déplacements doux mais surtout pour les riverains.

Faire les parcours des scolaires au quotidien

Le deuxième parcours proposé par les candidats de « Ploumagoar en commun » fut la visite de l’ensemble des équipements scolaires (crèche, écoles) et sportifs. Outre le fait que l’ensemble de la circulation sur la rue de la poste est catastrophique, inadaptée et très risquée (Cela deviendra une priorité des réflexions de l’équipe). Nous avons partagé un diagnostic : celui d’une superposition d’espaces et d’équipements sans lien urbain et encore moins humain. Par exemple un passage couvert a été fermé, ce qui oblige les familles à emprunter l’entrée dangereuse du parking pour rejoindre le chemin piéton. Autre constat alarmant : aucune liaison sécurisée entre ces équipements et le bourg. Pourtant il s’agit d’un parcours réalisé de manière hebdomadaire par les enfants des écoles pour rejoindre la médiathèque et Ploumexpo.

Rencontrons-nous et échangeons !

Si vous croisez un groupe de personne qui parcourt la ville et ses hameaux en discutant n’hésitez pas à nous montrer, nous expliquer votre quotidien et votre perception de notre ville.

À nous de travailler avec vous pour Ploumagoar en commun.